Sélectionner une page

 

Vendredi soir à Schöneberg. Plusieurs familles se sont arrangées pour se rencontrer au restaurant italien pour la fin de la semaine. Les adultes sont toujours assis dehors devant leur assiette, les enfants, dont on estime qu’ils ont entre trois et dix ans, se sont déjà levés. Quelqu’un leur a donné un énorme paquet de crayons.

Et maintenant, deux groupes se sont formés : Dans l’un d’entre eux, ils sont tous accroupis par terre, peignant avidement sur le trottoir, on peut voir des fleurs et des animaux. Dans l’autre, les choses sont plus vivantes : des lignes sont tracées sur le sol avec des couleurs différentes, qu’il faut ensuite sauter : une compétition de saut en longueur.

De nombreux guides répandent l’histoire de la poussée hormonale

Machine à coudre enfantEn fait, le taux de cette hormone est nettement plus élevé chez les bébés mâles peu après la naissance que chez les bébés femelles. « Cela s’explique par le fait que des niveaux élevés d’hormone de grossesse HCG chez la mère stimulent les cellules germinales du nouveau-né et produisent de la testostérone chez les garçons et de l’œstrogène chez les filles », explique le pédiatre et spécialiste des hormones Oliver Blankenstein de la Charité, qui est également responsable des diagnostics hormonaux et métaboliques au Labor Berlin, une installation commune de la Charité et de Vivantes.

De cette façon, on s’assure que les organes génitaux se développent en fonction du sexe biologique. Une fois que cela est fait, les hormones sexuelles ont fait leur travail. La puberté, où ils sont à nouveau nécessaires pour transformer les enfants en hommes ou femmes adultes, est encore loin.